Mireille Dabée 0486 33 56 84 mireilledabee9@gmail.com titre indisponible matriel indisponible dimensions indisponibles Peintre, photographe, auteure-réalisatrice, journaliste.
Photographie, cinéma, vidéo, dessin, peinture à l’huile, création de livres-objets, happenings sur cimaises vivantes, transposition d’écrits ou de photos sur transparents et autres créations, permettent à l’artiste d’exprimer les différentes facettes de sa quête de l’humain.
C’est avec de grandes compositions à l’huile sur panneaux marouflés qu’elle fait connaître sa recherche picturale, dès 1975. Participant à de nombreuses expositions individuelles et d’ensemble, en Belgique et à l’étranger, Mireille Dabée développe, dès le début, une peinture de la vie cellulaire onirique, magique et fantastique, inspirée de la nature et du corps humain. Ce « microbiologisme imaginaire » se nourrit des couleurs et des formes des organismes primitifs, des premières manifestations de la vie animale et végétale, nées de la mer et de la terre, des forces reliant atomes et molécules partout dans le cosmos. La recherche des mêmes structures dans les différents règnes l’amène à réaliser des polyptiques sur le thème des quatre éléments, d’abord en peinture, puis en photographie. Par l’association de diptyques, triptyques, quadriptyques, l’artiste explore les cycles de la vie et les lois de l’univers, de l’infiniment petit à l’infiniment grand.
« La démarche de l’artiste est d’une gravité assez inquiétante. Elle nous y introduit à travers un univers qui n’est pas celui où nous baignons, mais bien au contraire celui qui nous habite, qui a pris de toute éternité possession de nos organes et qui peut être, tout à la fois, bénéfique et destructeur. Langage étonnant qui induit le spectateur en inquiétude, mais l’étonne et le charme cependant par une sorte de palpitation immobile ». Stéphane Rey – La Libre Belgique – 7/9/1984.
De nombreux prix, dont celui du Jury d’Uccle Centre d’Art, en 2011, pour une composition végétale des 7 Péchés capitaux.