Nicole Carels 02 347 15 40 n-carels@euphonynet.be titre indisponible matériel indisponible dimensions indisponibles Peintre. FormĂ©e en France : La Grande Marque, Marnac. En Belgique : E. Goffaux, V. Batens, P. Siatidis, Ch. Rolet, B. Werry, Zhu Tianmeng, J. Marthot, P. Debatty.

Sculpteur. Formée dans l’atelier de Ph. Desomber.
Lauréate du prix de sculpture monumentale David et Alice Van Buuren


Mon attirance pour la couleur et les volumes émane de la fascination de la multiplicité des mondes qui nous entourent et nous imprègnent, leurs rythmes, leurs tiraillements et leur merveilleux, parfois inquiétant. Dans la spirale vertigineuse de notre présent, envahi par la quantité et la vitesse, en danger de non-sens, la beauté de la terre, si menacée, crie le besoin qu’a l’humanité de s’abreuver à ses sources primordiales. C’est ce qui m’attache aux matières primaires, les pigments, le bois, la terre et la pierre, même si le métal a aussi exercé sa force d’attraction.

Se laisser surprendre et émouvoir par la forme inattendue d’une branche sur le chemin ou d’un rai de lumière et prolonger son propre mouvement interne sous l’impact du pinceau, de la gouge ou simplement des doigts dans la terre meuble et docile … jusqu’à un certain point car, une fois cuite, elle nous réserve parfois des surprises …

La sculpture me captive par la multiplicité des angles de vue, la succession dynamique des tableaux dans les trois dimensions et la permanence d’une face cachée. Elle évoque les rapports mouvants et mystérieux entre intérieur et extérieur, espaces de matières et espaces entre les matières, ombre et lumière.

La sculpture et la peinture ne s’opposent, se remplacent ni se supplantent mutuellement. Leur complémentarité m’attire et je souhaite que, de leur rencontre, surgisse un dialogue. Dans les deux domaines, j’aspire à faire vivre les formes primordiales dans leur alliance avec la couleur et le mouvement, signe de vie.

Cet appel des racines reste sensible aux mouvements inattendus et aléatoires, créateurs de formes forgées par la nature ou par la main, nue ou prolongée dans le pinceau, le ciseau ou la tronçonneuse.
Aidons leurs traces à se déployer et s’organiser …
A la frontière entre figuration et abstraction, que le sens surgisse d’une plongée dans les racines et d’une envolée dans l’espace…
Nicole Carels