ALOUF-BERTOT SOPHIE

+32 2 374 93 36 | +32 475 911 445 | sophiealouf@icloud.com

La peinture de Sophie Alouf se conjugue avec sa pratique de graphiste. Depuis plusieurs années, sa passion secrète et silencieuse s’expose enfin au public.

Son alphabet, proche des recherches typographiques, décline un ensemble de formes simples : carré, rectangle, triangle, cercle… le plus souvent intégrés dans un format carré.

Les titres des toiles (visages, couples, totem, masque, personnages) renvoient à une symétrie anthropomorphique. 

Ce schématisme de la figure humaine, cette réduction à des moyens élémentaires s’appuient sur sa syntaxe de graphiste : la communication par l’essentiel.

La composition stabilise le plan des couleurs étendues et en accentue la frontalité, le classicisme, la ligne pure. 

Comment peut-on encore définir son vocabulaire plastique ?

Sa pratique picturale appartient à plusieurs générations issues du cubisme. Sophie Alouf adopte la fameuse grille moderniste, le schéma du damier. Ce damier récurrent réapparaît dans l’usage ponctuel de rayures noires et blanches et comme déjà nommé par le format carré.

Les couleurs franches et joyeuses signalent une volonté de communiquer un plaisir du décoratif. Cette dynamique d’oppositions de violet, d’orange, de vert olive, d’ocre évoquent une admiration pour les peintres qui ont revendiqué ce sens du décoratif (Henri Matisse, Sonia Delaunay, Sophie Taeuber, Franck Stella).

Ses recherches de subtil équilibre, d’associations de couleurs, de formes, enrichissent et diversifient une longue lignée d’artistes ayant adoptés ce vocabulaire universel.

Ses œuvres s’imposent par une présence et une évidence, une résonnance claire.

Entrons dans son pattern coloré !

Philippe-André Rihoux – Professeur – Historien d’Art